Dauphine de VALENCE

dauphinedevalenceDauphine de Valence est fascinée, toute petite, par le personnage « Mowgli », du très beau livre de la jungle de Kipling . Il restitue sa vie secrète dans les arbres du grand jardin boisé de sa grand-mère.

Elle est apparentée à Simon Saint-Jean, peintre de fleurs du 19ème siècle (1) et au peintre Carolus-Duran bien connu pour ses célèbres portraits dans le milieu du 19éme siècle.

Sa mère et son grand-père maternel étaient peintres et graveurs, sa grande tante et sa grand-mère de grandes artistes musiciennes.

Baignée par cette atmosphère,  Dauphine de Valence  saisit dès sa tendre enfance, crayons et pinceaux.

A l’âge de 14 ans, durant cinq années,  elle fut l’élève du peintre Adolphe Milich, peintre de l’Ecole de Paris, elle apprit beaucoup avec lui, tout en développant son goût pour le mouvement et la nature ce qui restera l’essentiel dans sa vie.

En parallèle, elle travailla quotidiennement la danse et fut l’élève pendant plusieurs années de Lucette  Almanzor , épouse de l’écrivain Céline. Cette passion, la danse, qu’elle exercera pendant vingt-cinq ans.

Dauphine de Valence affinera son style pictural en parcourant le monde encore sauvage.

En France, son regard fut stimulée par des rencontres avec des artistes comme : Dali, Dunoyer de Segonzac, Chapelain-Midy, … Elle met en exergue l’importance du geste dans l’art de peindre.

Son inspiration quotidienne reste celle de son enfance: les terres vierges, les steppes, les jungles et leur faune, les lacs mystérieux dans lesquels le passé reste au présent et en dehors du temps….

Président et Vice-président en France de sociétés et associations.

Ancien Vice-Président de la Société Nationale des Beaux-Arts au Grand Palais et au Carrousel du Louvre à Paris sous la présidence de l’Amiral François Bellec, peintre de la Marine.

Sociétaire des Artistes Français, de la Fondation Taylor et de plusieurs autres associations,

Plusieurs  prix et médailles jalonnent son parcours artistique.

Elle a réalisé plusieurs expositions personnelles et organisé de nombreuses manifestations de groupes.

Ses œuvres figurent en France et à l’étranger dans des collections municipales et privées.

Sa vie est au service de l’art, de la peinture et des artistes en quête d’un dépassement. Son objectif restant de contribuer au développement de jeunes par l’enseignement des arts créatifs en Europe et en Inde.

(1) Ses œuvres se trouvent au musée des Arts Décoratifs de Lyon

Dauphine de Valence, marraine de la Galerie Têt’de l’Art, régulièrement présente lors des évènements organisés par la galerie.